Un autre regard enquête

Problème d'Assainissement à Mesquer

Constat

Constat

Dans un lotissement près de Skol Ar Mor, des erreurs de branchement des eaux pluviales et des eaux usées ont été réalisées. L'origine de la construction des habitations date de 2017, depuis lors, une forte odeur se dégageait au niveau du récepteur des eaux pluviales.

En effet, les branchements ont été inversés. Les eaux usées de 2 maisons ont été déversées dans le fossé, depuis parfois plus de deux ans... Ce rejet a abouti à une véritable fosse sceptique à ciel ouvert dans le fossé longeant la route de Bel-Air, pour ensuite se déverser dans l'étrier alimentant le marais Keromant ; suivant les marées, ce rejet se déversait également au port de Kercabellec.

Heureusement, pour les autres maisons qui sont encore en construction ou viennent d'être terminées, les erreurs ont été résolues à temps et très rapidement, sans aucune pollution.

Des analyses sont en cours pour savoir si les marais salants situés juste à côté ont été pollués et si il y a eu des conséquences néfastes pour les cultures ostréicoles.
Le but est également de savoir si d'autres maisons du lotissement, et ailleurs sur Mesquer, polluent encore car il y aurait des doutes à ce sujet.

Ces erreurs ont été détectées grâce à l'un des propriétaires qui de façon spontanée a contacté Cap Atlantique pour faire vérifier son installation. De même pour un autre propriétaire qui a aussi déclenché une vérification. Ces deux personnes étant très sensibles au respect de l'environnement.

Analyse

D'après notre enquête, des procédures sont à revoir pour respecter notre précieux environnement :

1) Bien que ce lotissement ait été totalement viabilisé, les futurs habitants n'ont reçu aucun plan correct des évacuations des eaux...

Est-ce normal de valider les actes de vente avec des plans illisibles ?

2) Les divers professionnels du terrassement ont branché les évacuations en fonction des dires de chacun, sans vérification.

Est-ce normal que ces professionnels ne vérifient pas leurs branchements ?

3) La société VEOLIA ne vient vérifier le bon branchement des eaux pluviales et des eaux usées que si on la contacte.

Est- ce normal que lorsqu'une maison demande le branchement à l'eau potable, des relances pour vérifier les bonnes évacuations ne soient pas régulièrement envoyées ?

4) Nous avons appris par Veolia que seule 1 maison sur 10 était par la suite contrôlée.

Il ne faut pas s'étonner des erreurs courantes qui peuvent arriver.

Si on fait le parallèle avec l'électricité, il y a une vraie procédure avec le consuel pour vérifier que tout est aux normes avant la mise en service.

Il n'y a aucune procédure rigoureuse mise en place pour les évacuations des eaux.

Propositions

1) Lorsqu'un terrain est viabilisé, il faut que des plans corrects et lisibles soient enregistrés définitivement pour pouvoir les retrouver :

→ les sauvegarder dans les archives de la commune ?
→ les sauvegarder dans les archives de Veolia, Cap Atlantique ?

2) Quand un nouvel habitant demande une ouverture d'eau potable, des relances systématiques doivent lui être adressées avec le cas échéant, une amende, si une vérification de ses évacuations n'est pas réalisée dans un délai raisonnable.

3) les professionnels du terrassement devraient obligatoirement avoir un plan valide pour réaliser leur branchement (pas de document → pas de branchement !)

Il faudrait qu'ils contrôlent leur travail et engagent leur propre responsabilité si une erreur est découverte.

4) Veolia devrait vérifier le branchement de 100 % des maisons et non 10 %.