Au devant de la scène

Les bacs à marée

IMG_9166.jpg

photo Georges RICHEUX

Indispensables et tant attendus , ils ne sont encore pas assez nombreux, mais les deux déjà mis en place à Sorlock et Lanséria ont le mérite d’exister.

PLUS QU'UN SEUL APPAREMMENT en cette fin juillet selon nos constatations.........

Souhaitons que nous les trouverons bientôt à chaque accès de plage.

Les promeneurs sont de plus en plus nombreux chaque année à ramasser et déposer dans les poubelles, les déchets trouvés sur nos plages :

Un geste éco-citoyen à saluer !

Et cela fonctionne très bien.

Poursuivons ensemble la protection de notre environnement si précieux.

La sécheresse

Soyons tous attentifs à la préservation de la ressource.

Les gestes anti-gaspi : vous les connaissez !

On ne se brosse plus les dents ! Oups, si bien sûr et toujours après chaque repas, mais  on ne laisse pas le robinet ouvert pendant le brossage… bon ça, c’est acquis maintenant, n’est ce pas ?

Pour ce qui concerne nos petits coins de jardin :

- pas d’arrosage durant la journée car l’évaporation est très importante donc gaspillage d’eau et risque de  brûlure du feuillage : on arrose le soir… le plus tard possible, à la fraîche, seulement si notre jardin n’est pas terre d’accueil pour les escargots et les limaces.

Dans ce cas, on arrosera le matin, toujours à la fraîche, il faudra se tirer du lit de bonne heure, et de bonne humeur avant 8h00 du matin.

photo Georges RICHEUX

7 couturiers et 8 couturières

masques .png

photos Georges RICHEUX

Face à la pénurie de masques et malgré les injonctions contradictoires diffusées chaque jour, nous avons réagi et mis en œuvre très rapidement un plan d'action afin de protéger nos infirmières, nos aînés, nos enfants et nous-mêmes.

Tout cela en un temps très court, grâce à un élan de générosité et de solidarité qui nous rassure sur notre humanité.

Tout ceci a été insufflé et orchestré par une dynamique infirmière de Pornichet.

Pour notre commune, 7 couturiers et 8 couturières se sont mis au travail et ont réalisé chacun chez soi : 120 blouses, 30 pantalons et un nombre incalculable de masques.

Nous étions un groupe de volontaires situés sur une ligne de Pornic à Piriac.

900 blouses et 200 pantalons ont ainsi été cousus sur notre littoral.

Nous avons travaillé tôt le matin jusque tard le soir devant nos machines à coudre.

Il ne tient qu'à nous de les faire perdurer.